BeoogoLAB apporte au réveil du e-commerce au Burkina

In A la Une, Entreprendre au Quotidien

L’agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME) a organisé une journée de formation à l’intention de 28 porteurs de projets e-commerce le vendredi 7 septembre 2018. A cet effet, Monsieur Mahamadi Rouamba, promoteur de BeoogoLAB a donné une formation à ces porteurs de projets sur le module « Plan d’Affaire ».

Toute la journée du 07 septembre, monsieur Mahamadi Rouamba s’est attelé à donner une formation à 28 porteurs de projets e-commerce au siège de l’agence de financement et de promotion des petites et moyennes entreprises (AFP-PME).

Cette formation s’inscrit dans le cadre de la semaine dédiée au renforcement de capacités des porteurs d’initiatives entrepreneuriales de l’AFP/PME sur des modules sur la cybersécurité, le leadership, le plan d’affaire, la propriété intellectuelle, le marketing, la fiscalité et bien d’autres. Les sessions de formations intensives se sont tenues du 3 au 8 Septembre 2018.

Le module Plan d’Affaire enseigné par le promoteur de BeoogoLAB s’est schématisé en 3 principales étapes : séances de pitchs, formation sur le Plan d’Affaire et exercices pratiques.

Pour BeoogoLAB, la formation de ces porteurs de projets a d’abord commencé par une visite au sein de l’incubateur. Ainsi, lors d’une immersion dans les locaux de BeoogoLAB, le jeudi 06 Septembre, ils se sont imprégnés de ses missions et de ses objectifs.

Le vendredi 7 Septembre, c’est BeoogoLAB qui s’est déporté au siège de l’AFP/PME. D’entrée de jeu, il a été donné aux porteurs de projets de pitcher sur leurs projets en 3 minutes. Après critiques et remarques, un cours de pitching leur a été administré afin de leur permettre de mieux présenter leurs projets d’entreprise.

A la suite de cela, la formation sur le module Plan d’affaire a été entamée.

Monsieur Mahamadi Rouamba s’est entretenu avec ses apprenants sur comment étudier son marché, identifier et estimer les ressources nécessaires pour son projet, définir son modèle économique, structurer son business plan et donner forme à son entreprise. De ce fait, il s’est appesanti sur le Canevas de la proposition de valeur et le Canevas du modèle d’affaires.

De l’avis du formateur, 3 questions fondamentales que doit se poser un porteur de projet sont hiérarchiquement « pourquoi, comment et quoi ».

Il est important selon lui de mettre en valeur les gains du client à l’utilisation du produit ou service proposé.  Et cela en définissant sa proposition de valeur.

A cet effet un exercice pratique dont l’intitulé a été le suivant : « identification des segments de clients de votre business » a été donné aux porteurs de projets.

Ces derniers ont aussi été formés à la maitrise du Lean Start-up afin d’accélérer la mise sur le marché de leurs entreprises ou produits.

Spécialisé en développement de business basé sur le numérique, le formateur a invité les porteurs de projets à travailler sans relâche car « tout n’est que prototype, il n’y a pas de produit fini » dit-il avant de terminer en ces termes : « en entrepreneuriat, il faut toujours faire attention à la première idée car il se peut qu’elle ne soit pas la bonne ; les bonnes idées naissent de l’interaction entre votre proposition de valeur et votre marché ».

La journée s’est achevée par un partage d’expériences lors d’un diner. Les sieurs Anselme Mano, promoteur du E-commerce Ouaga et Outiéni Ouoba, promoteur de Rigo Faso ont partagé avec les porteurs de projets leurs expériences respectives en tant qu’entrepreneurs en commerce électronique.

La rédaction 

entreprendreaufaso.com

You may also read!

Faso Attiéké : le nom d’entreprise et le label sont différents (F. Bassono)

L’entreprise « Faso Attiéké » a reçu le premier prix Pierre Castel 2019 au cours du 5e Salon international

Read More...

PAE/JF : le dépôt des dossiers du 12 au 16 décembre 2019

Le Coordinateur du Programme l'autonomisation Économique des Jeunes et des Femmes ( PAE/JF), informe les jeunes, les femmes ainsi

Read More...

Production de l’attiéké au Burkina Faso : une activité qui contribue à lutter contre le chômage

L’attiéké, autrefois spécialité ivoirienne, est aujourd’hui produit et conditionné au Burkina Faso. Le Groupement de Transformation des Produits Agricoles

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Entreprendre au Faso

GRATUIT
VOIR