Entreprenariat : avec plus de 128 millions de FCFA de chiffre d’affaire en 2020, Super déco présente un nouveau projet

In A la Une, Entreprendre au Quotidien

Super déco est une entreprise spécialisée dans les finitions de bâtiments basée à Ouagadougou. Abdoul Madjid Sandwidi jeune étudiant et promoteur de la société, veut diversifier ses prestations en se lançant dans le bâtiment et les travaux publics en plus de la peinture, du plafonnage, de la menuiserie, de la climatisation…

Faisant un pas en avant, le projet qu’il a présenté devant ses collaborateurs, est désormais Super Déco plus BTP (Bâtiment et Travaux Public). « Le projet a pour objectif de gérer le processus de construction en amont et en aval par mon équipe composée de plus de 80 personnes, tout en respectant les normes de sécurités, de BTP et dosage » explique son géniteur Abdoul Madjid estimant créer de nouveaux emplois. Son équipe représentant ses employés sont au nombre de 86.

Il prévoit dans son nouveau projet réaliser des études de conception, de suivis et contrôle allant à la démolition et réfection des bâtiments. « Parce que nous avons essayé d’ajouter d’autres services, de créer quelque chose de gigantesque qui va au-delà de la peinture, plafonnage en un mot de la finition. La décision est venue alors de gérer les grandes œuvres en plus des éléments que nous faisions » a dit le passionné de la peinture, Abdoul Madjid envisageant de se lancer plus tard dans la construction des routes et ponts.

Pour le moment, son objectif et cible est plus axé sur le bâtiment, la construction des habitations de qualité.

Plus de 128 millions de chiffre d’affaire en 2020

Le nombre de chantier en moyenne par mois tourne autour de 7 à 8. Ce qui a permis à l’entreprise de réaliser un d’affaire de 128 millions 961 mille francs CFA en 2020. A en croire le jeune Sandwidi, âgé de 26 ans, son chiffre d’affaire augmente de façon continue et rapide suivant le fil des années. « Pour 2018 on a fait 7 millions et en 2019 on était monté à 15 millions » a dit le ressortissant de Tenkodogo, les traits tirés par l’allégresse. Si son chiffre d’affaire a vu une évolution notable, c’est grâce à l’engagement des différents acteurs qui ont participé aux travaux. Ces derniers ont été récompensés et des attestations décernées aux stagiaires évoluant dans la structure.

Difficile de dire combien ses employés gagnent. Selon son directeur adjoint Kevin Zongnaaba, ils perçoivent comme salaire l’équivalent d’un fonctionnaire en fonction de la catégorie. Par exemple, précise-t-il, les peintres sont payés en fonction des capacités de travail qu’ils fournissent sur le terrain, chantier.

L’idée de la création de Super Déco plus

L’idée de la création du projet a germé dans la tête de Madjid depuis le banc au Lycée Technique de Ouagadougou actuel général Aboubacar Sangoulé Lamizana. Après l’obtention du Baccalauréat série G2, il a entamé les études en marketing à un institut de la place, à Ouagadougou. Depuis belle lurette, il faisait accessoirement la peinture comme métier. Et il le faisait par passion pour ses amis. Et cela a suscité de la sympathie en lui et de fil à aiguille, le projet a pris forme. « L’idée était d’entreprendre en étant étudiant et de créer de l’emploi pour mes amis », précise cet étudiant aventurier sur Ouagadougou.

C’était aussi une aubaine pour lui de fédérer des opportunités d’affaire avec ses amis ressortissants du Centre-Est. D’ailleurs, plus 80% d’eux dans la salle, sont ses amis et employés. « On a grandi et évolué ensemble » fait-il savoir. Loin de les oublier, il décide alors de créer de l’emploi pour les soutenir, une ambition noble, en vue de mettre du beurre dans leurs épinards.

L’objectif d’être utile à ses amis comblés, c’est avec eux qu’il compte dorénavant se mettre sur le chemin du chantier des Bâtiments et Travaux Publics.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net et entreprendreaufaso.com

You may also read!

Entreprenariat : En commençant doucement, le chemin va venir vers l’objectif

Aujourd’hui, beaucoup de gens ont des diplômes requis mais le principal souci reste toujours la question de l’employabilité. Les

Read More...

Entrepreneuriat : La concurrence déloyale tue l’entrepreneuriat !

De nos jours, tout le monde tend à être détenteur d’un permis de conduire. Cela nécessite alors de se

Read More...

Entreprenariat : « Pour entreprendre, il faut se munir de la connaissance sur ce qu’on veut faire »

Déjà entrepreneur dès le jeune âge dans le domaine de l’agriculture, Jacob Ouédraogo est aujourd’hui un jeune entrepreneur dans

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Entreprendre au Faso

GRATUIT
VOIR