Entreprenariat : Kilsi Holding entend apporter une nouvelle orientation à l’autonomisation des femmes

In Entreprendre au Quotidien

Le Burkina Faso est leader en termes de nombre de femmes par rapport aux hommes. La pleine réalisation de leur potentiel économique contribuerait massivement à la croissance et à la prospérité du pays. C’est aussi aux femmes que revient généralement l’essentiel des responsabilités domestiques, comme s’occuper des enfants. Gérer une petite entreprise à domicile est souvent l’un des rares moyens qu’elles ont de contribuer au budget familial. Au regard de cela, Kilsi Holding veut favoriser l’autonomisation économique de celles-ci via son projet : « Une femme, une ferme ».

Kilsi Holding est une entreprise qui a vu le jour au Burkina Faso en fin 2018. Elle intervient dans plusieurs domaines dont la promotion entrepreneuriale de l’autre moitié. Dans le cadre de la création participative de pôle de production, l’entreprise a lancé son projet de ferme complète et entend, à travers cette initiative faciliter les démarches d’acquisition des superficies.

Ce projet peut se réaliser sur tous ses sites sur la demande du client. Selon sa coordinatrice, Arlette Yasmina Suzanne YAMEOGO, pour ce qui est du projet « une femme, une ferme », c’est de permettre à la gente féminine de pouvoir s’investir dans le domaine de l’agro pastorale et promouvoir l’entreprenariat féminin. « Puisqu’on constate que les femmes sont plus nombreuses et elles sont naturellement entreprenantes.

Du coup, ce projet va les motiver à entreprendre. Elles vont développer des activités et en crées d’autres» a-t-elle expliqué précisant que c’est une manière de rendre hommages aux femmes. Pour que cet esprit puisse germer en elles, Kilsi Holding estime qu’il faut que les femmes aient accès à la terre afin de réaliser la ferme. « Les femmes doivent se lancer dans le domaine de la terre pour pouvoir réaliser leur rêve » a martelé Yasmina Yaméogo.

Une fois la terre acquise, l’entreprise propose aux femmes, qui sont souscrites, des formations gratuites en entreprenariat. En plus, elles bénéficient de Kilsi des poussins, une éleveuse et autres pour démarrer leurs activités, avec un suivi technique de trois mois.

Partant d’un constat, la coordinatrice fait savoir que beaucoup de femmes demandent l’approbation de leur mari. Mais, avance-t-elle, les hommes doivent accompagner leurs femmes. « Ils doivent comprendre que la femme doit apprendre à entreprendre.

Et ce sera bénéfique pour tous. On doit promouvoir l’entreprenariat des femmes et que la femme sache qu’elle peut avoir, un projet, une terre pour l’exploiter » a-t-elle soutenu avant d’ajouter ceci : « Avec Kilsi Holding, nous faisons de l’accès des femmes à la terre une réalité » assure la coordinatrice.

En plus du projet « une femme et une ferme », Kilsi Holding a lancé un appel à projet pour les femmes à l’occasion du 8 mars. Les localités concernées sont Ziniaré, Koudougou et Bobo-Dioulasso. Dans ces régions, chaque femme a droit à un ha de terre. Pour y postuler, il faut être une association de regroupement de femmes ou une mutuelle de femmes et ceux respectivement jusqu’en fin mars et février.

A cette occasion, trois prix seront décernés à des meilleurs projets. Yasmina Yaméogo, invite les femmes à aller déposer leur projet dans leurs différents sièges. La participation est libre et gratuite. C’est un projet innovant de la femme dans le domaine agro pastorale.

Objectif spécifique de Kilsi Holding à travers ce projet

Promouvoir l’entreprenariat agro pastoral
Faciliter et sécuriser l’acquisition des sites d’investissement

Accompagner les porteurs de projet dans la mise en œuvre de leur projet
Réduire le taux d’échec des projets en agro pastoral

Promouvoir la création d’emploi
Promouvoir le développement local
Contribuer à la croissance de l’économie nationale

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net et entreprendreaufaso.com

You may also read!

Entrepreneuriat : Le FASI, un fonds en faveur des jeunes entrepreneurs

Le Fonds d’appui au secteur informel (FASI) est une structure qui accorde des prêts aux acteurs du secteur informel

Read More...

Entrepreneuriat : « La jeunesse n’a de choix que de se lancer dans l’entrepreneuriat », ‘ (Alice TIEMTORE)

La gente féminine a été toujours reléguée au second plan dans la société bien qu’elle soit le pilier de

Read More...

Entreprenariat : la vente de brochettes à Kaya, un bisness juteux

La ville de Kaya est reconnu comme la cité du cuir mais, il n’y a pas que le cuir,

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Entreprendre au Faso

GRATUIT
VOIR