Entreprenariat : L’APJEF mène beaucoup d’activités au profit des jeunes entrepreneurs

In A la Une, Entreprendre au Quotidien

Au Burkina Faso, la grande majorité des diplômés hésite d’entreprendre. Il manque une volonté nécessaire pour passer du statut de chômeur à celui d’entrepreneur. C’est ainsi que l’association professionnelle des jeunes entrepreneurs du Faso (APJEF) apparait comme un vecteur et pense qu’il était très important d’encourager les jeunes à oser entreprendre. « C’est pour ça que nous les sensibilisons à entreprendre et pensons que c’est une des meilleures voies pour assurer le développement de notre pays » explique le secrétaire exécutif de L’APJEF, Limaba Lompo. Pour les jeunes qui aspirent à l’entreprenariat, l’association mène plusieurs activités au profit d’eux.

Ces activités vont de la sensibilisation à la formation. « Nous avons initié ce qu’on appelle la semaine nationale de l’entreprenariat dans les écoles techniques et à l’université de Ouagadougou. L’année passée nous avons eu un plein succès et avons mobilisé beaucoup d’étudiants qui ont montré l’intérêt particulier au thème. Et nous pensons que nous devons continuer dans ce sens-là », a-t-il ajouté émerveillé par le travail déjà abattu par son association.

En outre, M. Lompo fait surtout le plaidoyer auprès des autorités pour qu’on reconnaisse la spécificité de l’entreprenariat des jeunes. Mais, ce combat engagé auprès de l’Etat ne s’arrêtera pas en si bon chemin. « Nous nous bataillons au niveau de l’Etat pour qu’on tienne compte du fait que l’entrepreneur jeune qui vient de commencer il va falloir lui accorder la possibilité d’exceller », a-t-il dit.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net et entreprendreaufaso.com

You may also read!

Entrepreneuriat : Abdel Latif Ouédraogo modernise l’entreprise familiale

Le besoin alimentaire des animaux d’élevage sont de plus en plus pressant. La pierre à lécher est l’un des

Read More...

Entreprenariat : IP+ une entreprise avec un chiffre d’affaires de plus du milliard

Fournir un accès internet et un service diversifié aux entreprises, mais également aux particuliers, et réduire la fracture numérique.

Read More...

Entreprenariat : L’innovation dans la grillade est possible !

Il se nomme Boureima Étienne Kaboré ; sa profession, c’est la boucherie/grillade. Sa spécialité à lui, c’est le porc

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Entreprendre au Faso

GRATUIT
VOIR