Entrepreneuriat : Abdel Latif Ouédraogo modernise l’entreprise familiale

In A la Une, Entreprendre au Quotidien

Le besoin alimentaire des animaux d’élevage sont de plus en plus pressant. La pierre à lécher est l’un des compléments d’aliments obtenus à base de sel iodé de cuisine, de coquillage d’huitre ou poudre d’os, de liant et du kaolin. Elle permet d’apporter un complément très riche en sels minéraux et oligo-éléments aux animaux. L’Atelier de fabrication de bloc à lécher (Afable) l’a si tôt compris. C’est une entreprise spécialisée dans la fabrication de ces compléments alimentaire, plus précisément les pierres à lécher et les blocs multi nutritionnels.

L’Atelier de fabrication de bloc à lécher (Afable) a été créé en 2018 par le père Ouédraogo qui était vétérinaire. Quelques temps après, il l’a passé à son fils Abdel Latif Ouédraogo qui en a fait une entreprise SARL.

« Afable était une petite entreprise familiale qui a commencé par les expériences du papa qui est vétérinaire. Par la suite le sens des affaires nous est venu vu que plusieurs personnes s’intéressent à l’élevage et que la demande était forte. Ainsi en 2018, l’entreprise est créée », raconte Abdel Latif Ouédraogo, promoteur de Afable Burkina.


Abdel Latif Ouédraogo a eu un parcours atypique, après la classe de 3eme, il décide de faire des affaires. Ce qui l’a conduit dans la vente des véhicules, à être démarcheur. Toutes ses activités n’étaient que du tâtonnement pour lui, il décide de retourner à la source et s’intéresser à l’activité que faisait son géniteur, la production des pierres à lécher.

L’assiduité auprès donc de son père lui a permis de maitriser les techniques de production. Il pouvait maintenant diriger l’entreprise.

« Pour que les pierres à lécher soient connue du marché, une page a été créée pour présenter le produit. Il a aussi fallu participer à des foires, négocié avec les revendeurs dans les marchés et les boutiques de vente de produits d’élevage », explique-t-il.

La production a commencé avec une machine d’une capacité de production de 4 tonnes par jour. En travaillant avec abnégation, Abdel Latif Ouédraogo acquiert une nouvelle machine d’une capacité de 15 tonnes par jour pour augmenter la production.

Les pierres à lécher de 3 kilogramme sont vendues à 2000 francs et 5 kg à 3500 francs. Avec un chiffre d’affaire alléchant, il emploie 6 employés dont 4 permanents.

Difficultés rencontrées
« Nous utilisons des produits locaux pour fabriquer les pierres à lécher donc elles sont plus adaptées que celles importées. Il faut donc qu’on régule l’entrée de la pierre à lécher et faire la promotion de ces blocs produits localement », affirme le promoteur de Afable Burkina.

Pour Abdel Latif Ouédraogo, les jeunes entrepreneurs ont besoin que l’Etat les soutienne en leur donnant des marchés.

« Nous avons des formules spéciales pour les différents animaux mais pour le moment, par manque de moyen, nous proposons une formule standard pour tous les animaux », dit-il.
Afable Burkina a prévu lancer un service vétérinaire en ligne en partenariat avec des vétérinaire pour soulager les usagers qui ont besoin de vétérinaire et ne savent pas où les trouver.

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net et entreprendreaufaso.com

You may also read!

Entrepreneuriat : des lits pliables made in Burkina Faso

Après un cours temps de pause dans son atelier de menuiserie, Sita Métal Confection Divers (SMCD), au profit d’un

Read More...

Entreprenariat : la formation principale outil de l’entrepreneur

Pour réussir dans l’entrepreneuriat, il faut d’abord se former. Insidem est une entreprise créée en 2019 qui offre des

Read More...

Entrepreneuriat : Lavage auto mise en place par Adamam Kamboné

Bon nombre de jeunes tentent de se réaliser, ils décident alors de se donner les moyens pour entreprendre. C’est

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Entreprendre au Faso

GRATUIT
VOIR