Entrepreneuriat : La concurrence déloyale tue l’entrepreneuriat !

In A la Une, Baromètre, Entreprendre au Quotidien

De nos jours, tout le monde tend à être détenteur d’un permis de conduire. Cela nécessite alors de se former au code de la circulation. Pour se faire, des auto-écoles se créent pour accompagner les désirants. Amos Zoma, jeune entrepreneur proactif et voulant se sentir dans son élément décide d’entreprendre dans ce domaine, a travers la création de son entreprise : Grace auto école.

En effet autrefois enseignant d’auto-école, puis ensuite conducteur a la SOTRACO, sieur Zoma décide de se lancer dans la quête de sa propre auto-école. Une entreprise qu’il lui a fallut environ 4 ans pour mettre sur pied. Les financements, Amos Zoma n’en a pas suffisamment bénéficié. Sur un budget prévisionnel de 20 millions pour la création de son entreprise, le soutien d’une banque ne lui octroie que 5 millions ; manquant alors que Mr Zoma devra rechercher à travers ses différentes prestations, accompagné des demande de soutiens.

L’entreprise finalement mise sur pied, avec les différentes représentations à Ouagadougou, Koudougou et Réo, elle offre environs 26 emplois. Cependant, les difficultés n’en demeurent pas absentes. Des propos de Amos Zoma, l’une des plus grande difficulté est liée à la ‘’concurrence déloyale’’ que font certaines auto-écoles, à travers les prestations de service à des coût très réduis. Il n’omet pas de mentionner la situation sécuritaire et sanitaire qui pèsent de leur poids sur les chiffres d’affaire de l’entreprise.

Il garde nonobstant l’espoir, et encourage les jeunes à s’engager dans l’entrepreneuriat et surtout à toquer aux portes pour avoir les soutiens nécessaires.

Alex SOME
Infowakat.net & Entreprendreaufaso.com

You may also read!

Entrepreneuriat : Le FASI, un fonds en faveur des jeunes entrepreneurs

Le Fonds d’appui au secteur informel (FASI) est une structure qui accorde des prêts aux acteurs du secteur informel

Read More...

Entrepreneuriat : « La jeunesse n’a de choix que de se lancer dans l’entrepreneuriat », ‘ (Alice TIEMTORE)

La gente féminine a été toujours reléguée au second plan dans la société bien qu’elle soit le pilier de

Read More...

Entreprenariat : la vente de brochettes à Kaya, un bisness juteux

La ville de Kaya est reconnu comme la cité du cuir mais, il n’y a pas que le cuir,

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Mobile Sliding Menu

Entreprendre au Faso

GRATUIT
VOIR